Archives de catégorie : Histoire

Retour en 1995 au pont Leclerc

André Pelletier 1995

Le billet du jour est un peu une entrée en la matière pour le billet de lundi prochain où nous aurons droit à des photos fraîches du pont Leclerc restauré et ouvert à la circulation. Mais pour aujourd’hui, effectuons plutôt un retour en 1995 où on retrouve justement le pont Leclerc, peu de temps avant qu’il ne soit complètement repeint. Ces photos d’archives proviennent d’André Pelletier. Ne manquez pas le billet de lundi pour plusieurs nouvelles concernant le pont Leclerc grâce au tout récent passage de Gérald à La Sarre.

Un saut dans le temps au pont de L’Anse-St-Jean

André Pelletier 1986

Les photos du jour nous conduisent à Amqui entre 1986 et 1992. On y retrouve le pont de L’Anse-St-Jean avant qu’il ne soit restauré, d’une façon très discutable, en 1993. Ce pont avait été condamné à être démoli au début des années 90. Sur une des photos, on peut d’ailleurs voir une bannière « Sauvez-moi ». La vue à partir du quai est tout à fait magnifique. Ces photos d’archives proviennent du regretté André Pelletier. Le blogue fera relâche jusqu’à mardi pour la longue fin de semaine de l’Action de Grâce.

Archives inédites du pont d’Eustis

André Pelletier 1985

Notre ami Gérald a récemment eu accès à la collection de diapositives d’un grand passionné des ponts couverts, André Pelletier, lequel nous a malheureusement quitté. Par la suite Monique Bellemare s’est lancée dans un minutieux travail de numérisation qui a pris pas mal de temps. Je les remercie pour leur précieuse collaboration qui pourra bénéficier à tous les lecteurs du blogue dans les mois à venir. Ces archives couvrent les années 80 à début 2000. Il sera plaisant de revoir des ponts bien connus, ou parfois disparus, photographiés à une autre époque. Commençons tout de suite avec des photos du pont d’Eustis qui en arrachait pas mal entre 1985 et 1994. Ce n’est qu’en 1998 qu’il sera finalement restauré après avoir évité la démolition de justesse. De nos jours, le pont d’Eustis est en pleine forme depuis la dernière restauration datant de 2011.

Souvenirs du pont de Manseau

Il y a un bon moment que je n’avais pas ajouté un pont dans la section des disparus. Grâce aux magnifiques photos d’archives de Pierre Duff, nous découvrons aujourd’hui le joli pont de Manseau (61-51-04). Cette structure construite en 1942 était située à St-Joseph-de-Blanford, un territoire qui fait aujourd’hui partie de Manseau. Les superbes portiques cintrés sont ce qu’on remarque en premier en observant ces photos historiques. Ce pont couvert de 81 pieds permettait de traverser la Petite Rivière du Chêne. La circulation lourde affectait beaucoup ce petit pont qui avait été restauré dans les années 60 et 70. Le pont de Manseau a malheureusement été incendié à l’été 1975, peu de temps après la visite de Pierre. Un immense merci à Pierre et Gaétan pour leur participation au billet du jour.

Un nouveau panneau d’interprétation au pont Balthazar

Photo : Pascal Conner

C’est au début du mois de septembre qu’un nouveau panneau historique a été inauguré sur le site du pont Balthazar en présence de plusieurs dignitaires. Ce panneau, qui est agrémenté de quelques photos, raconte l’histoire du pont Balthazar. On y apprend entre autre que le nom Balthazar viendrait de Gustave Balthazard, un agriculteur du coin, et que le « D » serait disparu suite à une erreur administrative. Comme la municipalité de Brigham compte 2 ponts couverts, il est prévu éventuellement d’installer un panneau historique au pont Decelles également. Pour tous les détails, je vous invite à consulter les articles suivants publiés dans des journaux locaux: 

Un drone survole le pont Leclerc au début des travaux

Les images du jour datent déjà du début de l’été et les lieux ont bien changé depuis, mais je trouvais important de les montrer puisqu’on y voit le pont Leclerc au tout début des imposants travaux de restauration. La vidéo a été réalisée à l’aide d’un drone, ce qui donne une bonne idée du chantier. Ce clip a été mis en ligne sur le site Youtube par Charles Fortin. Rappelons que les travaux devraient se terminer à l’automne.

Des noces touristiques au pont Monaghan

Sylvie Crépeault Juillet 2021

Réaliser le 75e tableau du projet photographique Témoins de notre histoire comportait certains défis, le principal étant qu’il s’agissait d’un site touristique. Il faisait effectivement très beau en ce dimanche 25 juillet lorsque nous avons pris la direction du Village Québécois d’Antan à Drummondville. Nous avons commencé par visiter le village, ce qui a pris un bon 4h. La grippe espagnole frappe ce village du début du siècle dernier, ce qui justifie le port du masque. Comme par hasard, la visite se terminait par le pont Monaghan. Nous avons donc pu élaborer un plan pour réaliser les photos le plus rapidement possible sans nuire aux visiteurs et aux comédiens. Par chance, nous étions rendus en fin de journée et les gens commençaient à quitter. Nous sommes donc retournés récupérer les costumes dans le véhicule, puis nous avons tout mis dans la valise et nous sommes retournés sur le site du pont, sans trop nous faire voir. L’entrepôt annexé à la fromagerie était l’endroit idéal pour se changer. Nous avons par la suite effectué la session de photos en une dizaine de minutes, sans trop nous faire remarquer par le monde, même s’il y a eu quelques spectateurs. La splendide photo en introduction est celle retenue par l’artiste Sylvie Crépeault. Je joins également à ce billet d’autre photos prises lors de la séance. Je remercie à nouveau ma super amie Sylvie qui nous a embarqué de ce fabuleux projet il y a plus de 11 ans déjà. D’autres belles surprises sont en venir en octobre et novembre car en quittant Drummondville, nous avons pris la direction de Montmagny où d’autres ponts couverts nous attendaient dans la région…

Le pont de la Coulée-Carrier peint sur son propre lambris


Il y a un peu plus de 2 ans, Simon avait récupéré un morceau de lambris sur le site du pont de la Coulée-Carier, une structure disparue en 2007. Après tout ce temps passé au sol, le morceau n’était pas en bonne condition et il a fallu le faire sécher et le vernir avant que l’artiste Martine Beaupré ne réalise son oeuvre directement sur le bout de bois. Tout comme les précédentes, cette peinture est saisissante et le résultat est très réussi. Merci à Simon pour sa collaboration au billet du jour. Il peut être bien fier de ce nouvel ajout à sa collection.

De Beaupré à Baie-Saint-Paul

Photo : J. W. Michaud 1954. Source : BAnQ E6,S7,SS1,P98651

L’arrivée du long week-end vient avec une belle surprise, soit un texte tout frais signé par notre cher ami Gaétan Forest. On s’intéresse cette fois à la construction de la route reliant Beaupré à Baie Saint-Paul, laquelle traverse la fameuse rivière Sainte-Anne. En plus de retrouver des personnages rencontrés précédemment, comme Joseph-Narcisse Gastonguay et Georges Barrette, l’article nous fait découvrir le pont Rouge de St-Ferréol tout en donnant plus de précisions sur la ferme Town intermédiaire. Un immense merci à Gaétan qui accepte de partager ses captivants textes sur ce site, pour le plus grand plaisir des amateurs de ponts couverts. Bonne lecture et bonne fête du travail!

De Beaupré à Baie-Saint-Paul

La rivière Sainte-Anne coule dans un relief modelé par le retrait progressif de la mer de Champlain après la dernière glaciation. Tel un gigantesque escalier, une suite de terrasses impose à la rivière un parcours mouvementé, depuis le piémont laurentien jusqu’à la plaine du littoral du fleuve Saint-Laurent. Les autochtones avaient donné à cette rivière le nom Mestachibo en raison des nombreuses chutes disséminées le long de son parcours. On la connaissait sous le nom de « Grande Rivière » depuis le début de la colonie. Plus tard on la nomma officiellement la rivière Sainte-Anne-du-Nord, mais le passage du temps a favorisé l’usage de la forme abrégée. Les ponts et les routes faisant l’objet de ce compte-rendu sont situés dans les derniers 18 kilomètres de son parcours au cœur des municipalités de Saint-Ferréol-les-Neiges, Saint-Tite-des-Caps, Beaupré et Saint-Joachim. La municipalité de Beaupré porte un nom associé à la seigneurie de la Côte de Beaupré, dans laquelle elle se trouve et dont l’origine remonte au début de la colonie. Saint-Joachim fut le premier territoire à être colonisé dans les environs. C’était en 1626, soit au temps de Samuel de Champlain. 1

Lire la suite

Le pont de l’Île dans le Journal de Montréal

Eugène Gagné 1947 (BAnQ 03Q,E6,S7,SS1,P36692))

Plusieurs passionnés des ponts couverts ont communiqué avec moi pour me mentionner que le pont de l’Île avait fait l’objet d’un article dans Le Journal de Montréal. Vous pouvez consulter cet article et voir la magnifique photo aérienne de Mathieu Dupuis en suivant ce lien :

J’en ai profité pour refaire la page de ce pont avec la nouvelle présentation. De plus, en introduction, on peut voir une photo d’archives qui n’avait jamais été publiée sur le site. Elle date de 1947.