Le pont de Perthuis peint sur son lambris

Photo : Simon Pratte

La semaine se termine par une collaboration spéciale de notre ami Simon, un des précieux collaborateurs au blogue. Grâce à l’aide de l’artiste Martine Beaupré, il a ajouté à sa collection une toile du pont Perthuis peinte sur des morceaux de son lambris d’origine. Je laisse la parole à Simon que je remercie pour sa participation au billet du jour.

Bonjour, j’ai reçu une nouvelle peinture de l’artiste Martine Beaupré. Il s’agit d’une représentation du pont de Perthuis (61-54-02) à Rivière-à-Pierre. Ce pont est disparu en 1967 suite à son effondrement lors du passage d’un camion de sable durant  la construction du pont qui allait lui succéder à 50 mètres en amont. Le pont aurait été démonté et son bois récupéré par plusieurs personnes. Entre autres, un quai aurait été construit avec le bois. Je dis une représentation puisque l’artiste a dû jouer de créativité. Je n’ai trouvé qu’une photo de ce pont où on le voit de profil. C’est aussi la seule photo en couleur. Cependant, sur cette photo, le pont est brisé en 2 et l’image est très floue. Martine s’est donc inspirée de cette vue pour le paysage mais a utilisé une image du pont Caron de l’époque où il était gris-bleu pour s’aider à représenter le pont Perthuis.  Les deux ponts étant très semblables de profil, le montage est réussi. Sur le site, il reste des traces des caissons et des pierres des culées. Il reste aussi du bois et de la tôle. J’ai trouvé une grande tôle sous 5 cm de terre et il y a la tôle du faîte du toit qui reste sur les deux rives. Sous ces tôles, il reste la baguette de bois qui servait à créer une courbe et un support au pignon. Malgré son âge, le bois est très bien préservé. Il ne touchait pas au sol et il était sous la tôle. Je veux faire faire des peintures pour tous les ponts dont je trouve du bois mais cette baguette était trop étroite pour un tel projet. J’ai donc fixé ensemble trois morceaux, un par-dessus l’autre, pour créer une pièce de bois plus grande.

Simon Pratte

Actualités, Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *