Retour sur le rassemblement de dimanche au pont Levasseur

0 61-02-37  authier-nord 2014 Gérald Arbour N5

Photo : Gérald Arbour

C’est dimanche dernier que s’est déroulé le grand rassemblement au pont Levasseur. La population était invitée à protester contre la fermeture du pont couvert qui dure depuis déjà trop longtemps. Ce mouvement initié par Gilles Bergeron, citoyen d’Authier-Nord, a su rassembler près de 75 personnes. Gérald Arbour s’est rendu sur place pour participer à cet événement. Il partage avec nous quelques photos de ce rassemblement historique. Merci beaucoup…

.

0 61-02-37  authier-nord 2014 Gérald Arbour N3

Photo : Gérald Arbour

À gauche : Alain Gagnon, maire d’Authier-Nord. Au centre : Gilles Bergeron, l’organisateur du rassemblement et l’initiateur de la pétition. À droite : François Gendron, député. Ils prennent connaissance des photos qui montrent les dommages structuraux qui motivent la fermeture.

Pour compléter ce billet, voici les photos prises par Gérald ainsi qu’un article publié dans La Frontière.

.

Ils ont manifesté pour sauvegarder leur pont

par Anne Blondin

LA SARRE – Les habitants d’Authier-Nord veulent la réouverture de leur pont couvert qui est fermé depuis 2011 et ils sont prêts à prendre les grands moyens pour y parvenir.

Plus de cinquante personnes se sont réunies au pont couvert pour plaider en faveur de sa réouverture. Gilles Bergeron a entrepris les démarches pour que ce morceau du patrimoine de la municipalité retrouve son lustre d’antan. «C’est un vrai trésor que nous avons chez nous», a-t-il commenté. «La municipalité d’Authier-Nord va fêter ses 100 ans en 2022 et je souhaite que notre pont couvert soit à nouveau accessible pour l’occasion.»

Le député de la circonscription de l’Abiti-Ouest, François Gendron, a reçu du maire Alain Gagnon une pétition de 900 noms demandant la réfection du pont. Des gens d’un peu partout dans la région et même des États-Unis ont signé la pétition. «Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour connaître les raisons de la fermeture du pont couvert», a dit M.Gendron aux gens assemblés pour la manifestation. «Je veux m’assurer que toutes les alternatives soient étudiées comme le fait de l’ouvrir uniquement pour les piétons.»

1310919928742_ORIGINAL

Photo : Anne Blondin

«Nous voulons sa réouverture puisqu’il s’agit de notre patrimoine» a fait savoir le maire Gagnon. «Nous voulons que le ministère des Transports agisse. Cela fait trois ans que nous n’avons pas de réponse. S’il le faut, la municipalité est prête à faire les démarches pour acquérir le pont et faire les travaux nécessaires.»

Municipalité coupée en deux

Cela a causé de sérieux maux de tête aux résidants dont Carole Bédard. Avec son mari, elle possède des terres qui sont séparées par la rivière. Étant voisine du pont, il était très facile pour son mari et elle de circuler entre les deux parties de ses terres en utilisant le pont couvert. Mis à part cet inconvénient, elle a surtout parlé de l’isolement de certains Authiernordois.

«Mon beau-père habite tout juste l’autre côté du pont et il venait régulièrement nous visiter lorsque le pont était encore ouvert» a expliqué Mme Bédard. «Maintenant, il ne peut plus le faire et il se sent isolé. Il y a moins de circulations devant chez lui et il se sent seul dans son rang. Je suis convaincu qu’il n’est pas le seul dans cette situation, mais cela n’a pas d’importance pour le ministère.»

Version du MTQ

Le ministère des Transports a bloqué l’accès au pont en août 2011 après qu’une inspection ait révélé une fissure dans un des madriers porteurs du pont. «Le ministère a pris cette décision pour protéger le public», a indiqué Luc Adam le conseiller en communication du ministère des Transports. «Les coûts pour faire les travaux nécessaires sont élevés. La meilleure façon de protéger le pont pour l’instant est d’éviter toute circulation sur celui-ci.»

Luc Adam a expliqué que la situation du pont couvert d’Authier-Nord n’était pas dans les priorités du ministère en ce moment puisque les résidants pouvaient tout de même se déplacer dans la municipalité sans avoir à faire de grands détours

Source : www.lafrontiere.ca

.

Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *