Une photo qui parle…

Source : Comité du patrimoine de Padoue

La semaine dernière, Gérald est tombé sous le charme de cette photo d’archives montrant beaucoup de vie dans un pont couvert jadis situé à St-Damase-de-Matapédia, et disparu en 1970 :

Pas la photo de pont couvert la plus explicite mais un témoignage sur une époque pas si lointaine. Cette photo pourrait être tirée d’une scène des films Grease (1978) ou Footloose (1984) montrant une participante en route pour s’exécuter dans l’une des nombreuses scènes de danse de ces productions. Une rare photo pour ce pont (61-43-07) trouvée récemment – Gérald Arbour.

Avouons qu’on craque tous pour cette photo!

 

Histoire

Plus de photos du pont Freeport fermé

Photo : Gérald Arbour

La même journée où je publiais le billet sur le pont Freeport la semaine dernière, Gérald s’y rendait afin de le photographier. Nous avons donc droit à des photos de l’intérieur, en plus de d’autres de l’extérieur prises sous des angles différents. Il est à noter qu’un seul gabarit a été endommagé lors du passage du camion en décembre. Il est probable que le panneau toponymique du côté abîmé n’ait pas survécu. Merci à Gérald pour les photos du jour.

Actualités

Le pont du Lac Ha! Ha! dans une publicité


Les jeux olympiques d’hiver se dérouleront en Corée du Sud en février prochain et plusieurs jeunes espoirs représenteront le Canada. Parmi eux, Samuel Girard qui est originaire de Ferland-et-Boilleau. Des capsules nommées Découvrez ces lieux qui ont propulsé nos athlètes sont présentement diffusées à la télé. À la fin de ces capsules, on peut voir, à la vitesses de l’éclair, des images associées aux villages où ont grandi nos athlètes. Les plus fins observateurs ont peut-être remarqué le pont du Lac Ha! Ha! qui est le symbole parfait pour représenter Ferland-et-Boilleau, l’endroit où Samuel Girard a passé toute son enfance. Souhaitons la meilleure des chances à tous nos athlètes olympiques.

Actualités

Pont Freeport : pas de réouverture avant le printemps

Crédit photo : Journal Le Guide – Ghyslain Forcier

Rappelons qu’en décembre dernier, le pont Freeport a été endommagé par un véhicule n’ayant pas respecté la hauteur libre. Le pont couvert est fermé à la circulation depuis ce temps, mais des travaux ont déjà été effectués sur la structure, notamment aux portiques. La réouverture n’est pas prévue avant le printemps puisque la terre doit être dégelée pour pouvoir installer les gabarits. La bonne nouvelle est que la facture devrait être refilée au conducteur du camion ayant causé les dégâts. Pour beaucoup plus de détails, je vous invite à lire l’article de Ghyslain Forcier publié dans le journal Le Guide.

Actualités

Le pont Monaghan à la télévision en 1987

Voici une autre séquence filmée en 1986 dans le pont Monaghan. On a pu voir ces images dans le téléroman Entre chien et loup qui est actuellement en rediffusion sur la chaîne Prise 2. Dans cette scène, on peut observer de près la ferme Howe du pont Monaghan. Rappelons que le pont de Des Rivières est le seul autre pont couvert à posséder une telle ferme au Québec. Les épisodes des sept saisons de cette série sont disponibles sur Prise 2 ainsi que sur Illicoweb. Les images du jour sont la propriété de Télé-Métropole (TVA).

Histoire

Où se trouvait le pont de la Traverse en 2014 ?


Notre ami Simon a récemment exploré les cartes Google Earth et il s’est rendu compte que celles du secteur de Val-Paradis avaient été mises à jour, et en haute résolution cette fois. Ainsi, on peut clairement observer à quel endroit se trouvait le pont de la Traverse en septembre 2014, soit un an après la dernière fois où il a été aperçu. En septembre 2014, le célèbre pont mi-hauteur se trouvait à environ 300 mètres de son lieu d’origine selon ces cartes. La première capture n’a pas été retouchée, et sur celle qui suit ces lignes, le pont a été encerclé. Merci à Simon pour ces précieuses observations. Rappelons que Simon est parti à la recherche du pont de la Traverse l’été dernier à l’aide d’un canot, et qu’il a localisé les ruines à un kilomètre du lieu d’origine. Vous pouvez relire ce billet en cliquant ici.

Histoire

Le pont du Faubourg suite au déluge de 1996

Photo : Jean-Maurice Genest. Source : BAnQ, Cote : P1000,D296,P131

Qui ne se souvient pas du fameux déluge du Saguenay de 1996? La photo du jour montre le pont du Faubourg au lendemain de cette tragédie ayant eu lieu en juillet 1996. On remarque d’ailleurs sur la photo que les berges de la rivière ont été nettoyées par le déluge.  Par bonheur, le célèbre pont couvert de L’Anse-Saint-Jean avait tenu le coup, mais le pont des Peupliers situé à moins d’une centaine de kilomètres de là avait eu moins de chance et avait été emporté. Pour les lecteurs intéressés par le déluge du Saguenay, je vous propose de visiter le fonds Jean-Maurice Genest sur le site de BAnQ. Ce dernier est l’auteur des clichés qui s’y trouvent. La grande majorité de ces photographies ont été prises à partir d’un hélicoptère puisque monsieur Genest était un militaire de la base aérienne de Bagotville. Il avait été affecté aux opérations de secours lors de ce triste événement.

Histoire

Un projet de halte historique au pont Balthazar


Photo : Stéphane Latendresse

J’ai bien peu de détails sur la nouvelle du jour, mais j’ai su que mercredi soir dernier, le comité d’histoire de Brigham tenait sa rencontre mensuelle, et qu’à l’ordre du jour on pouvait lire : projet de halte historique à proximité du pont couvert Balthazar. L’information provient du journal Le Guide de Cowansville. Nous aurons certainement plus de détails au cours des semaines à venir, mais l’idée est excellente et il y a certainement de la place à proximité du pont pour un tel projet. À suivre…

BONNE FIN DE SEMAINE

 

Actualités, Histoire

La traversée du Lac Abitibi et le pont de l’Île

Photo : page Facebook de La traversée du Lac Abitibi

La traversée du Lac Abitibi aura lieu du 6 au 10 mars prochain. Il s’agit de 5 jours et 4 nuits en ski, un parcours de 100 km avec des températures sous la barre des -30 la plupart du temps. Les participants sont équipés d’un traîneau pour transporter le matériel et des campements sont installés sur le lac pour la nuit. Les aventuriers que nous pouvons voir sur la photo se sont pratiqués la fin de semaine dernière avec un 20 km de ski et une nuit glaciale à -34 sur le lac. Heureusement, le pont de l’Île était là pour les attendre à leur retour et servir de toile de fond pour leur photo. Bravo les gars et bonne chance pour le mois de mars.

Actualités

Début imminent des travaux au pont Félix-Gabriel-Marchand

Photo : Gérald Arbour

Monsieur André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, était de passage à Fort-Coulonge et Mansfield-et-Pontefract pour annoncer le début des travaux au célèbre pont Félix-Gabriel-Marchand. Le contrat a été signé au début de janvier avec l’entreprise Pavages Chenail, ce qui signifie que le chantier peut maintenant se mettre en branle. Pour tous les détails, incluant la nature des travaux à effectuer, vous pouvez consulter l’article ci-bas : 

Actualités

Port-Daniel : souvenirs du pont de l’Église

Photo : Émile Chevalier (1950). Source : BAnQ, Cote : E6,S7,SS1,P82672

La semaine dernière, j’ai ajouté au site des photos du pont de Port-Daniel Ouest et d’autres du pont Rouge, ce qui m’a fait réaliser que logiquement, le pont de Port-Daniel Est devait également s’y retrouver. Voici dont le pont de l’Église, la première structure à être ajoutée dans la section des disparus en 2018. Construit en 1916, ce pont porte bien son nom puisqu’on remarque effectivement l’église sur une des photos. Devenu beaucoup trop dangereux pour les véhicules lourds empruntant la route 6 (actuelle route 132), il a été remplacé par un pont de béton en 1959.

Histoire

Les ponts Grassy Narrow démantelés en 2019

Photo : Simon Pratte

La nouvelle a été annoncée dans au moins 4 médias la semaine dernière : les ruines des deux ponts Grassy Narrow seront officiellement retirées en 2019. Dès le printemps 2018, les sites  seront sécurisés en attendant le démantèlement complet en 2019. L’année qui débute à peine sera donc celle de la dernière chance pour ceux qui n’ont pas encore eu le plaisir de voir ces ruines. Avec la disparition de ces ponts légendaires, c’est toute une page de l’histoire du Témiscamingue qui va se tourner. Je joins les liens vers plusieurs articles :

Actualités, Histoire

Des reels à la mandoline dans les ponts d’Abitibi-Ouest

Les clips qui terminent la semaine ont de quoi mettre tout le monde de bonne humeur pour la fin de semaine. Marie-Eve Sigouin et Sébastien Greffard visitent des ponts couverts d’Abitibi-Ouest pour y jouer des reels traditionnels à la mandoline, un instrument de musique avec lequel certains sont peut-être moins familiers. Dans cette capsule, ils se trouvent au Pont Maurice Duplessis de Beaucanton. Ils interprètent Irish Washerwoman et Le reel St-Anne. Pour visionner d’autres prestations de ces artistes abitibiens, dont des visites au pont de l’Île, au pont du Petit-Quatre et au pont de la Calamité, je vous invite à suivre le lien suivant :

www.lafabriqueculturelle.tv

Actualités, Histoire

Retour à Port-Daniel en 1950

Photo : J.-Émile Chevalier. Source : BAnQ, Cote : E6,S7,SS1,P82676

Le pont Rouge de Port-Daniel figure dans la section des ponts disparus depuis quelques années déjà, mais des photos récemment numérisées ont été ajoutées aux archives de BAnQ. On peut y voir le pont Rouge en 1950, au lendemain de ce qui semble être une importante crue des eaux. Incendié en août 1994, ce pont couvert était situé dans les terres, à 4 km au nord de Port-Daniel.

Histoire

L’hiver à St-René-de-Matane

Photo : page Facebook de Suzie Michaud

L’année 2018 débute officiellement au blogue avec cette superbe photo prise dans le temps des Fêtes à St-René-de-Matane. On y voit le coeur du village, dont bien sûr le pont François-Gagnon. À nouveau, j’aimerais souhaiter une très heureuse année 2018 à tous les lecteurs, visiteurs et collaborateurs au blogue. N’hésitez pas à partager vos photos de ponts couverts lors de vos prochaines randonnées en 2018.

Actualités

Suite et fin du bilan 2017 : une année chargée

Photo : Gérald Arbour

La deuxième partie du bilan annuel est aussi chargée que la première, et il n’est pas question de s’ennuyer dans le petit monde des ponts couverts. Plusieurs événements  heureux auront marqué la deuxième moitié de 2017, mais certains étaient malheureusement plus tristes…

Lire la suite

Actualités, Histoire

Bilan 2017, première partie : une année bien remplie

Photo : Jean-Pascal Lemelin

L’heure du célèbre bilan annuel a sonné, et une fois de plus, ce ne fut pas une année de tout repos. Voici quelques mots qui pourraient s’appliquer à l’année qui vient de se terminer : inondation, incendie, restauration, classement, déménagement, mi-hauteur…

Place donc à la première partie du bilan annuel 2017 !

Lire la suite

Actualités, Histoire

Le pont de l’Épouvante… et Joyeux Noël

Photo : collection Société d’histoire du Saguenay P2-S7-P10638-1.

L’heure du dernier billet de 2017 a sonné et l’année se termine avec une belle surprise, soit un autre excellent texte signé de la plume de notre ami Gaétan. Le titre de l’article peut sembler un peu mystérieux, mais rassurez-vous, le contenu est tout à fait approprié au temps des Fêtes puisque nous découvrirons 3 nouveaux ponts disparus… un bien beau cadeau! Le pont de l’Épouvante #1, le pont de l’Épouvante #2 ainsi que le pont du Village sont tous étroitement liés à l’histoire de St-André-du-Lac-Saint-Jean. Merci à Gaétan pour ce dernier texte de l’année et je vous encourage à lire ou relire tous les autres textes qui se trouvent dans la section Histoires de ponts.

Le blogue fera donc relâche jusqu’au début du mois de janvier et sera de retour pour le traditionnel bilan annuel. Il n’y a aucun doute, l’année 2017 aura été chargée. J’aimerais en profiter pour souhaiter un très joyeux temps des Fêtes à tous les lecteurs, collaborateurs et amis qui participent au blogue. Je vous souhaite une année 2018 pleine de santé, de joie et de bonheur. Merci à tous pour votre collaboration sans laquelle le blogue ne serait pas possible. On se retrouve donc en 2018…

Le pont de l’Épouvante

par Gaétan Forest

Un tel nom pour un pont couvert peut surprendre. On croirait à l’évocation de quelque malédiction, histoire de peur ou lieu hanté à ne pas fréquenter, surtout à la tombée de la nuit. Plus concrètement, cette appellation se rapporte à la localisation d’un pont dans un village qu’on surnomma l’Épouvante. L’endroit avait reçu ce nom lorsque le colon Théodule Vandal vint y défricher un lot vers 1884. D’abord établi à Saint-Jérôme-de-Métabetchouan, une paroisse plus ancienne au sud du lac Saint-Jean, Théodule disparaissait nuitamment et s’en allait avec femme, enfants et tout son ménage vers une destination inconnue en plein bois. Ses anciens voisins, interrogés à son sujet, répondaient sur un ton goguenard qu’il était « parti à l’épouvante », par allusion au phénomène courant des chevaux affolés qui prennent le mors aux dents et s’enfuient à la course. Des témoins donnaient une version légèrement différente de la rumeur : selon eux, le nouveau colon décrivait le choix de ses lots avec tant d’emballement que les plus sceptiques nommaient cet élan d’enthousiasme « l’épouvante à Théodule ». Lors de l’établissement d’une mission à l’Épouvante en 1897, l’endroit prit le nom de Saint-André en l’honneur d’un pionnier particulièrement actif de Saint-Jérôme-de-Métabetchouan, André Néron. Les gens ont toutefois perpétué la légende en disant « Saint-André-de-l’Épouvante ». Le nom était diffusé dans les journaux, les publications gouvernementales et apparaissait sur la plupart des cartes. On disait aussi « Saint-André-de-Métabetchouan ». Le nom actuel de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean est apparu en 1940. 1

Lire la suite

Actualités, Histoire