Le pont couvert Bolduc vu par Sébastien Bolduc

La ferme Bolduc vers 1985 (Collection Sébastien Bolduc)

Quelle belle surprise ce fut de recevoir un message de monsieur Sébastien Bolduc, l’arrière-petit-fils et descendant direct du constructeur du pont Bolduc. J’ai ressenti beaucoup d’émotions en lisant le témoignage particulièrement touchant de monsieur Bolduc. Avec sa permission, je reproduis ici ses mots qui sauront sans aucun doute vous atteindre également. J’agrémente aussi ce billet de photos inédites envoyées par monsieur Bolduc lui-même…

 

Le pont en janvier 2009 (Collection Sébastien Bolduc)

Bonjour,

C’est moi qui suis à l’orine du groupe de citoyen qui vise à faire construire un nouveau pont à la place du pont Bolduc. C’est déchirant pour nous, car le pont fait partie de l’histoire de ma famille depuis sa construction en 1937. Moi, mon père et mes enfants avons grandi en pêchant sous le pont. Mon grand-père et mon arrière-grand-père ont travaillé à sa construction. Pour nous, il fait partie des bâtiments de notre ferme qui est située juste à côté. Toutes nos histoires de famille tournent autour de ce pont, toutes les photos qui sont signifiantes pour nous ont été prises avec le pont en arrière-plan.

Toutefois, nous possédons la moitié de nos terres de l’autre côté du pont et les machineries actuelles rendent difficiles d’y avoir accès. Il occasionne des détours et de nombreux accidents y sont survenus en raison du manque de visibilité le soir. Aussi, le rang 7 est une route achalandée qui relie la route 108 et la route 112. On retrouve dans notre rang plusieurs fermes, une fraisière et le célèbre festival Woodstock en Beauce où se regroupent plus de 70 000 personnes par année depuis près de 20 ans. Il est donc un obstacle à une circulation normale pour quiconque conduit autre chose qu’une voiture à cheval.

Le pont en juin 2002 (Collection Sébastien Bolduc)

Depuis plusieurs années, nous travaillons à trouver une solution qui permettra d’avoir un nouveau pont tout en conservant le pont couvert. De toute façon, la pire façon de le protéger serait de le laisser en place. En effet, plusieurs personnes nous laissent voir subtilement qu’il va finir comme le pont Napoléon-Grondin à St-Éphrem (incendie criminel). Également, beaucoup de transports « over load » se risquent à traverser le pont quand même pour ne pas faire le détour, risquant de le défoncer. De toute façon, des travaux importants de rénovation doivent y être effectués, la dernière peinture remontant à 1991. Les quais ont aussi été sérieusement endomagés lors de l’ouragan Irène qui a failli l’emporter complètement.

Nos demandes ayant été écoutées par notre député, nous aurons en 2013 un nouveau pont. Nous aurions préféré voir le pont couvert rester à sa place, mais le MTQ a décidé de le déplacer et d’en construire un neuf à la place. Ceux qui connaissent le coin savent qu’il aurait été préférable de contruire le nouveau pont en aval, ce qui aurait permis de redresser une courbre importante dans la route, mais les coûts de cette solution étaient plus élevés semble-t-il.

Le pont en 1994 (Collection Sébastien Bolduc)

Le projet qui devait se réaliser en 2012 a été reporté cet été. Selon les plans que j’ai vu, le pont couvert sera accessible aux visiteurs, un stationnement sera aménagé et une aire de repos aussi. D’ailleurs, étant un amateur d’histoire, je me suis personnellement engagé à fournir du matériel (photos, historique…) pour compléter la nouvelle vocation patrimoniale du pont.

Vous avez donc encore quelques mois pour le traverser en voiture. Soyez assurés que lorsque je le traverserai moi-même pour la dernière fois, ce sera avec une profonde émotion, car ce sera la fin d’une époque, mais le début d’une autre où le pont Bolduc pourra enfin prendre une retraite bien méritée.

Sébastien Bolduc

Le pont en 2007 (Collection Sébastien Bolduc)

Lundi sur le blogue, nous aurons droit à des photos inédites du pont Bolduc prises dans les années 30. C’est un privilège d’avoir accès à ces archives exclusives de la famille Bolduc.

BONNE FIN DE SEMAINE

 

Actualités

3 responses to Le pont couvert Bolduc vu par Sébastien Bolduc


  1. Quel beau témoignage! M. Bolduc peut être fière de ses aïleux… Le fait de déplacer le pont pour le conserver et le revitaliser, mettra sûrement un baume sur cette famille qui ne le verra pas détruit ou vandaliser: le patrimoine familiale en sera ainsi sécuriser.

  2. Monique Bellemare

    Procéder au déménagement d’un pont couvert n’est pas ce qu’il y a de plus souhaitable mais en bout de ligne le MTQ a le dernier mot. Au moins, le pont sera conservé. Les amateurs seront redevables à Sébastien qui a travaillé très fort pour assurer sa survie. Je partage entièrement le commentaire de Luc. Quand j’irai à nouveau au pont Bolduc, je ne le verrai plus du même oeil et son histoire m’habitera.

  3. Serge St-Louis

    J’ai visité ce pont en octobre 1987 et aussi en août 1998. J’avais noté à l’époque que le nombre de planches entre les ouvertures latérales était différent. Neuf planches sur un côté et dix sur l’autre. À l’époque, il n’avait pas de gabarit limitant la hauteur des charges. Il était toujours carossable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *