Photos d’archives inédites du pont couvert du Canton Laas

Photo : André Goossens

J’essaye d’être à l’écoute des visiteurs du site, alors quand un amateur de ponts couverts m’a écrit pour me demander si j’avais d’autres informations ou photographies sur le pont du Canton Laas, je n’ai pas hésité à fouiller dans les archives…

Ce sont 7 photos inédites que vous pouvez voir dans ce billet. Elles ont toutes été prises en 1984 par André Goossens, à l’époque où le pont du Canton Laas avait bien meilleure mine.

Photo : André Goossens

À cette époque, les portiques étaient encore en place. En comparant les dates de certaines photos, on peut en conclure que la toiture a été retirée au début des années 80. C’est un fait connu que plusieurs chasseurs du secteur ont prélevé des matériaux sur le pont pour se bâtir des abris.

 

Photo : André Goossens

Ci-haut, nous pouvons voir le mur qui a été le premier à s’effondrer dans la rivière. Cela remonte à environ 12 ans déjà. Privée de son toit, la structure s’est grandement affaiblie. On constate que l’été de 1984 avait été sec puisqu’il y avait peu d’eau dans la rivière Laas.

 

Photo : André Goossens

Ce mur était encore en place jusqu’au début de l’été dernier. Mon hypothèse est que les chasseurs l’on retiré afin d’éviter qu’il ne tombe sur le tablier car il penchait fortement dans sa direction. C’était une question de temps avant qu’il finisse par tomber de lui-même. Le hic, c’est que ce mur révélait qu’il s’agissait bien des restes d’un pont couvert. Maintenant, seul un connaisseur pourrait le remarquer.

 

Photo : André Goossens

Le pont du Canton Laas possédait des portiques de type « classique ». En mars 1997, une affiche toponymique avait été placée sur le pont mais il n’en reste aucune trace. Elle avait été vissée sur le mur encore debout à cette époque.

 

Photo : André Goossens

Ce pont couvert aurait été érigé vers 1958, ce qui fait de lui probablement le dernier pont couvert à avoir été construit. C’était chose courante d’ouvrir les routes et de construire les ponts avant l’arrivée des colons, mais à la fin des années 50, ce mouvement s’essoufflait et ces derniers ne sont jamais venus dans le secteur de Rapide-des-Cèdres.

 

Photo : André Goossens

Plusieurs ponts couverts d’une longueur plus imposante que le pont du Canton Laas n’ont qu’une seule travée. Avec seulement 104 pieds de long, je me suis toujours demandé pourquoi on avait songé à un pilier central pour ce pont. Une chose est certaine, sans ce pilier, le pont aurait dépéri encore plus rapidement. De nos jours, ce pilier est toujours relativement en bonne condition. À sa manière, le pont du Canton Laas est encore en service, du moins pour les VTT, et sans doute pour les motoneiges.

 

Histoire

4 responses to Photos d’archives inédites du pont couvert du Canton Laas


  1. Monique Bellemare

    Mon unique visite à ce pont remonte à 2007. C’est sans aucun doute celle dont je garde le meilleur souvenir. Retrouver une ruine dans ce coin perdu relevait du défi. Aujourd’hui, Pascal peut y aller presque les yeux fermés mais ce n’était pas le cas lors de notre périple commun en 2005. Certains diront que c’est insensé d’être aussi fébrile pour une ruine de pont couvert mais, certains lecteurs de ce blogue comprendront.

  2. syl

    Pourquoi ne pas avoir fait sa restauration en 2008 pour célébrer ce dernier pont et en assurer l’avenir… je ne comprend que l’on préfère laisser détruire un pont couvert si important…
    dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *