Fin de la tournée de l’Abitibi et début des vacances…

Photo : Simon Pratte

C’est avec une certaine nostalgie que je publie aujourd’hui les dernières photos prises par Simon lors de sa récente tournée abitibienne. Comme à l’habitude, notre aventurier est parvenu à obtenir des prises de vue auxquelles nous sommes moins habitués. Au pont Alphonse-Normandin, Simon s’est aventuré dans les broussailles afin de photographier le côté du pont qu’on ne voit jamais. On remarque qu’une culée commence à se briser. Au pont Landry, qui est resplendissant, il faut bien sûr demander la permission pour le photographier à partir du terrain privé.

Un gros merci à Simon pour cette tournée virtuelle des dernières semaines. Nous avons eu la chance d’explorer des endroits reculés de l’Abitibi et aussi de redécouvrir certains ponts sous un jour nouveau. C’est presque comme si nous y étions.

L’heure des vacances a sonné pour moi. Profitez-en pour consulter les billets des dernières semaines car ils sont riches en nouvelles et en magnifiques photos. Le blogue sera de retour mercredi le 26 juillet.

BONNES VACANCES

Photo : Simon Pratte

Actualités

L’environnement paisible du pont Champagne

Photo : Simon Pratte

N’est-ce pas que la photo en introduction donne le goût des vacances? Notre pont Champagne se porte bien comme le montrent les photos prises par Simon le mois dernier. Il semble que le tremplin improvisé soit utilisé pour un deuxième été de suite. Par les journées chaudes, les jeunes du coin doivent aller plonger dans la rivière. Rappelons que ce pont est cité monument historique. Merci à Simon pour les photos du jour.

Actualités

Deux ponts couverts abitibiens vus sous un jour nouveau

Photo : Simon Pratte

Les aventures abitibiennes de notre ami Simon vont se terminer vendredi, juste avant une petite pause pour les vacances estivales. Aujourd’hui, on a droit à la visite virtuelle du pont de la Calamité ainsi que du pont du Petit-Quatre. Dans les 2 cas, il peut être compliqué d’obtenir de belles prises de vue de côté de ces structures, la végétation étant envahissante dans ce secteur. Simon est parvenu à s’y aventurer. On remarque la différence de teinte dans le lambris, selon le côté, causé par l’effet du soleil. Ces 2 structures sont en service. Au pont de la Calamité, les portiques sont constamment abîmés, mais plusieurs véhicules y circulent chaque jour. Le pont du Petit-Quatre est peu utilisé, mais il fait bien son travail. Merci à Simon pour les photos du jour.

Photo : Simon Pratte

Actualités

Par une belle journée d’été au pont de l’Orignal

Photo : Simon Pratte

Des 3 ponts couverts de Rochebaucourt, le pont de l’Orignal est le seul encore en service. C’est également le seul pont couvert au Québec à être situé sur une route nationale. Il est donc assez surprenant qu’il soit relativement en bonne condition puisque plusieurs camions lourds doivent l’emprunter, et qu’on ne retrouve pas de gabarits pour le protéger. Les magnifiques photos du jour ont été prises le mois dernier par Simon Pratte. Notre ami a réussi à photographier les 2 côtés du pont, ce qui n’est pas évident avec toute cette végétation.

 

Actualités

Un saut au pont des Pionniers et au pont Taschereau

Photo : Simon Pratte

Quelques minutes à peine séparent en distance le pont des Pionniers et le pont Taschereau. Simon s’y est rendu le mois dernier, et comme à chacun des ponts visités, il a réussi à photographier les structures sous un nouvel angle. Au pont Taschereau, un côté du pont a toujours été presque impossible à photographier à cause de la végétation. D’ailleurs, la pinède qui se trouvait à proximité du pont a été complètement rasée comme on peut le voir sur une des photos de la galerie. Du côté du pont des Pionniers, toujours en service, Simon s’est également aventuré dans la végétation afin de nous offrir un magnifique point de vue sur la célèbre structure de Val-Paradis. Merci à Simon pour les photos du jour.

Photo : Simon Pratte

Actualités

Retour au Canton Laas

Photo : Simon Pratte

La semaine se termine par les aventures de Simon au pont du Canton Laas. Cette expédition demeure un souvenir marquant pour tout ceux qui ont déjà visité les ruines de la célèbre structure. De nos jours, le pont n’est malheureusement plus qu’un tas de planches et il faut s’y connaitre pour savoir que ces planches constituaient ce qui fut peut-être le dernier pont couvert construit au Québec. Merci à Simon de partager son périple avec nous :

Au pont du Canton Laas, j’ai pu me rendre jusqu’aux pylônes en voiture. Ensuite j’ai continué en vélo. Cependant, en passant devant la première cache, un chasseur y était installé, le chasseur que vous connaissez. Je n’avais pas pensé à la chasse à l’ours qui s’étend de la mi-mai à la fin juin. Au début, c’était le désespoir, le chasseur cachait sa frustration de se faire déranger tout en comprenant mon désir de continuer ma route. Au début, il ne voulait pas que je passe. J’étais à moins de 2km du pont légendaire. A force de discuter et parce que j’étais en vélo et que mon déplacement serait rapide, il m’a laissé passer. J’ai fait mes photos en étant pressé ce qui a un peu gâché le moment. La rivière étant très haute il m’était impossible de faire une photo de côté. J’ai pu en faire une belle perché dans une cache à proximité. 

Simon Pratte

BONNE FIN DE SEMAINE

Actualités

Visite de juin aux ponts couverts de Beaucanton

Photo : Simon Pratte

C’est le 12 juin dernier que Simon est passé par Beaucanton. Fermé depuis l’été 2010, le pont des Souvenirs continue de se dégrader. Le site est tout de même très accueillant puisqu’on y retrouve une petite halte avec un quai et une descente pour les embarcations. Les VTT semblent continuer d’utiliser le pont grâce à une petite voie de contournement. De son côté, le pont Maurice-Duplessis est toujours en service, mais il aurait bien besoin de travaux. Merci à Simon pour les superbes photos du jour qui montrent tous les côtés des ponts en vedette dans ce billet.

Photo : Simon Pratte

Actualités

Témiscamingue : un arrêt au pont couvert Dénommée

Photo : Simon Pratte

Lors de son récent périple, Simon est également passé par le Témiscamingue afin d’y visiter les ponts couverts. À St-Bruno-de-Guigues, le pont Dénommée est toujours en service et en bonne forme également. On remarque un seul petit endroit dans le tablier où le pont semble avoir été accroché, probablement par un débris flottant. Notre aventurier s’est aussi hissé dans la colline afin d’avoir une magnifique prise de vue sur la structure. Merci à Simon pour les photos du jour.

 

Actualités

Des photos fraîches du pont des Chutes de Rochebaucourt

Photo : Simon Pratte

Pour poursuivre avec la tournée de l’Abitibi, Simon nous donne des nouvelles récentes du pont des Chutes qui est fermé à la circulation depuis 2010 déjà. Comme on peut le voir sur les photos, la nature reprend ses droits sur la section fermée du rang. Le pont couvert tient le coup, mais la berge a encore été grugée par la crue printanière. La barrière de béton qui bloque l’accès au pont commence à être sérieusement dans le vide. Merci à Simon pour les prises de vue très variées du pont des Chutes.  

Actualités

Les 4 faces du pont Leclerc

Photo : Simon Pratte

Comme le rappelle Simon, il est essentiel de demander la permission avant de s’aventurer sur les terrains privés qui bordent le pont Leclerc. Cela permet d’obtenir des prises de vue exceptionnelles sur la structure construite en 1927. La Sarre est en pleine festivités pour le 100e anniversaire de la ville, mais je n’ai rien entendu à propos des ponts couverts. Le conteur Guillaume Beaulieu, qui avait fait une tournée de plusieurs ponts avec nous en 2010, glissera certainement quelques mots sur les ponts couverts lors de son Parcours conté racontant les 100 ans de La Sarre. Merci à notre ami Simon pour les magnifiques photos.

Actualités

Une promenade sur la rivière au pont Davy

Photo : Simon Pratte

La semaine se termine par une visite au pont Davy, cette structure de bois unique redécouverte seulement l’année dernière. Notre ami Simon s’y est aventuré et il en revient avec de superbes photos, dont plusieurs montrent des prises de vue inédites :

Au pont Davy, j’ai pris le temps de mettre mon canot à l’eau pour faire des photos des deux côtés. Je pense que de telles images n’avaient pas encore été faites. Le pont semble être en très bon état à l’exception du tablier. Je ne savais pas que ce pont avait trois fermes.

Simon Pratte

Merci à Simon de partager avec nous ses photos. C’est presque comme si nous faisions le tour de l’Abitibi avec lui. L’aventure se poursuivra la semaine prochaine…

BONNE FIN DE SEMAINE

Actualités

Des nouvelles du pont de l’Île

Photo : Simon Pratte

Les dernières photos du pont de l’Île partagées par un collaborateur dataient de plus de 2 ans déjà. Bonne nouvelle : le célèbre pont couvert donnant accès à l’Île Nepawa se porte très bien et semble en grande forme. On constate que le site est toujours autant fréquenté par des pêcheurs. Cet été, on célèbre le cinquième anniversaire des travaux majeurs qui ont eu lieu sur le pont de l’Île en 2012. Merci à notre ami Simon pour les photos du jour.

Actualités

Le pont Monaghan utilisé comme écran de projection

Photo : TC Media Ghyslain Bergeron

La nouvelle attraction du Village Québécois d’Antan de Drummondville met à l’avant plan le pont Monaghan. Tout l’été, la légende de la Dame Blanche sera projetée sur le lambris de la célèbre structure déménagée sur le site en 1983. Quelle belle utilisation du pont couvert! En tout, c’est l’histoire de plus de 15 légendes québécoises qui sera racontée aux visiteurs sous forme de projection sur les différents bâtiments du village. Une application mobile sert de guide tout au long de la promenade. Pour tous les détails, je vous conseille de lire l’article ci-bas et de consulter le site Web du Village Québécois d’Antan.

Le Village Invisible, gardien de la mémoire des légendes québécoises

Actualités

En canot au pont Molesworth

Photo : Simon Pratte

Lors de sa récente visite en Abitibi, Simon n’a pas hésité à utiliser la rampe de mise à l’eau qui se trouve au pont Molesworth. Cela lui a permis d’obtenir de magnifiques prises de vue sur le célèbre pont couvert. Rappelons que Macamic célèbre cette année son centième anniversaire et que plusieurs activités sont prévues tout au cours de l’été. Merci à Simon pour les photos du jour.

Actualités

Du soleil au pont Bordeleau

Photo : Paul Turcotte

J’étais très heureux de recevoir des nouvelles de Paul, un collaborateur important sur le site des ponts couverts. Notre ami nous informe que le pont Bordeleau est dans une forme splendide. C’est toujours un plaisir de recevoir des nouvelles des ponts que vous visitez. N’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos périples afin que je les partage. Merci à Paul pour les photos du jour.

Actualités

Triste nouvelle au pont Blanc

Photo : Simon Pratte

La semaine se termine par une visite virtuelle du pont Blanc grâce à Simon qui est fraîchement revenu de l’Abitibi. Les nouvelles ne sont pas bonnes pour le pont mi-hauteur de St-Eugène-de-Chazel. Comme pour les précédents billets, je joins le message original envoyé par notre aventurier :

J’ai accédé en pont Blanc en canot. Sur les images aériennes, j’avais vu que le chemin se terminait dans la rivière quelques centaines de mètres après l’entrée du sentier menant au pont. Donc on stationne et l’eau est là et on est à environ 300 m en aval du pont. Je savais aussi que je devrais traverser 2 barrages de castor. En arrivant au premier, il y avait beaucoup de débris du pont dont certains étaient calcinés. Au deuxième, il y avait autant de débris mais beaucoup étaient calcinés, dont de gros morceaux. 

En tournant le virage avant le pont, j’ai vu ce que je craignais. La moitié Sud du pont à été incendiée et n’en reste rien à part la culée. Heureusement l’autre moitié à été épargnée par la distance qui les sépare. Toutefois, la travée Est de cette moitié est complètement sous l’eau et en partie sous le tablier ce qui fait qu’on ne la voit pas. On peut en deviner les formes à travers l’eau brouillée. 

Avec mon canot j’ai pu faire des photos dans des angles rarement ou jamais vus de ce pont. Je joint une capture d’écran de Google Earth. On y voit le pont à droite, les 2 barrages de castor ou se sont accumulés les débris et la mise-à-l’eau à gauche. On devine aussi l’ancien chemin menant au pont.  

Simon Pratte

Les photos sont placées dans l’ordre, à commencer par la carte aérienne. Viennent ensuite les débris, puis les ruines du pont. Malgré la situation, il reste tout de même assez de détails pour observer à quoi ressemblait une structure mi-hauteur. Mon hypothèse personnelle est que le cours d’eau est utilisé par les amateurs de canots puisque la descente est aménagée. Le pont était un obstacle à la navigation. Merci à Simon de partager ses aventures avec nous. Bonne fin de semaine.

Actualités

Un drone survole le pont couvert Descormiers

Photo : Renaud Cloutier

Avant de reprendre la route de l’Abitibi, un arrêt au pont Descormiers s’impose puisque de magnifiques séquences y ont été tournées à l’aide d’un drone. Le secteur étant très boisé, l’opération n’était pas simple, mais le drone traverse même le pont et nous le découvrons ainsi sous un jour nouveau. Merci à M. Cloutier qui a réalisé plusieurs séquences de ponts couverts avec son drone. Je vous invite à visiter son site Web.

Actualités

La maquette du Grassy Narrow et le panneau toponymique

Photo : Simon Pratte

Pour terminer avec le dossier du pont Grassy Narrow, voici une photo toute récente de la fameuse maquette qui se trouve sur le terrain de l’édifice municipal, ainsi que plusieurs photos du panneau toponymique qui est situé juste à côté. C’est notre ami Simon qui s’y est arrêté lors de son fameux périple alors je lui laisse la parole :

À Moffet, je suis passé voir la maquette du pont Grassy Narrow. Elle est impressionnante par sa grandeur. Elle est dans un boîtier ventilé et éclairé. Au printemps, une voiture embrayée de l’avant plutôt que de reculons a foncé dans le boîtier et a abimé la maquette. Le tout a été réparé et plus rien ne parait. Des explications au sujet de la maquette sont inscrites au dos d’un des panneaux au sujet du pont. La dame à l’accueil m’a dit que le créateur l’avait offerte à un musée qui l’aurait refusé vue sa grosseur. La vibration causée par les camions passant sur la route font se décoller des pièces continuellement. Des réparations sont donc nécessaires constamment. 

Voilà donc ce qui termine une série de 3 billets sur le légendaire pont Grassy Narrow. Merci à Simon pour les nouvelles fraîches ainsi que pour toutes les photos réalisées sur la terre ferme et en canot.

Actualités, Histoire