Abitibi : Luc visite 4 ponts couverts

Luc Deneault Août 2021

Notre ami Luc a eu la chance de visiter quelques ponts couverts le mois dernier lors de son passage en Abitibi. Le billet du jour nous en présente quatre, tous en service en relativement en bonne forme. Il s’agit, dans l’ordre, des structures suivantes : pont de l’île, pont Champagne, pont Alphonse-Normandin et pont Molesworth. Un gros merci à Luc pour sa participation au billet du jour.

Les travaux au pont Marchand vus de l’autre rive… et une bonne nouvelle!

Stéphanie A. Brazeau Septembre 2021

J’étais bien content de recevoir des nouvelles de Stéphanie, une collaboratrice régulière qui était de passage en vélo dans le coin de Fort-Coulonge. Elle est passée tout près du pont Félix-Gabriel-Marchand qui est toujours en restauration jusqu’à au moins la fin de l’automne. Elle se trouvait sur la rive  opposée à laquelle nous sommes habitués. On ne voit pas très bien le pont, mais nous avons une belle vu sur le chantier. On constate qu’on a commencé à appliquer le lambris sur la structure. D’ailleurs, voici une autre bonne nouvelle concernant ce pont couvert : il sera illuminé à la fin des travaux. Ce sont les bénévoles de l’organisme Phare Ouest qui sont en charge du projet. Je vous invite à visiter la page suivante pour tous les détails : 

Merci à Stéphanie pour sa participation au billet du jour.

Des graffitis au pont de la Chute-Neigette

Pierre Duff Août 2021

Pierre était récemment de passage au pont de la Chute-Neigette, à St-Anaclet-de-Lessard. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver d’horribles graffitis à l’intérieur du pont. Heureusement, le reste de la structure ainsi que l’ensemble du site sont en très bon état. Espérons qu’on pourra faire disparaître rapidement ces graffitis. L’endroit serait surveillé par caméra selon une affiche en place. Rappelons que le site est magnifiquement bien aménagé pour recevoir les visiteurs : bancs, tables, fleurs, stationnement, sentier pédestre… Merci à Pierre pour sa précieuse collaboration au billet du jour.

La mi-août au pont Dénommée

Luc Deneault Août 2021

C’est au milieu du mois d’août que notre nouveau collaborateur Luc est passé par St-Bruno-de-Guiges pour visiter le pont Dénommée. Bien qu’un peu défraîchie, la structure se porte relativement bien. Rappelons que ce pont, construit en 1933, est fermé l’hiver depuis les années 70, mais qu’il est traversé par un sentier de motoneige. Le site est d’une grande beauté, isolé de tout. Peu de ponts couverts du réseau sont peints en blanc. Merci à Luc pour sa participation au billet du jour.

Val-Paradis : un saut au pont des Pionniers

Stéphanne et Étienne Juin 2021

C’est avec un grand plaisir que Stéphanne et Étienne partagent avec nous d’autres photos de leurs vacances estivales. Le pont des Pionniers est en vedette aujourd’hui sur le blogue. Il pleuvait lors du passage de nos amis dans le secteur de Val-Paradis. La structure est défraîchie et aurait besoin d’un peu d’amour, mais demeure en service et sécuritaire. Rappelons que le nom de ce pont évoque le souvenir des colonisateurs au début des années 1930. Merci à Stéphanne et Étienne pour les photos du jour.

Catastrophe évitée au pont Armand-Lachaîne

Photo : Linda Laurence (photo tirée de Facebook)

Le long congé de la Fête du travail a débuté d’une bien mauvaise façon pour un vacancier lunatique qui transportait une boîte campeur avec sa camionnette. Il n’y a pas eu de blessés mais à en juger par l’état de la roulotte, le choc a dû être assez brutal. Le pont Armand-Lachaîne n’a donc subi aucun dommage et le gabarit, c’est le cas de le dire,  a très bien fait son travail.

 

Un nouveau collaborateur au pont Levasseur

Luc Deneault Août 2021

C’est avec un immense plaisir que nous accueillons un nouveau collaborateur sur le site, soit monsieur Luc Denneault. Il s’intéresse beaucoup au patrimoine québécois, notamment aux ponts couverts. Il a eu la chance d’en visiter plusieurs cet été pendant ses vacances. Le billet du jour nous conduit au pont Levasseur, une structure dont nous n’avions pas eu de nouvelles depuis un bon moment. Le pont semble dans une forme resplendissante. La peinture appliquée sur le pont il y a 5 ans a très bien tenu. Construit en 1928, ce pont se dirige lentement mais sûrement vers son centième anniversaire. Il est saisonnier, mais fort probablement utilisé par les motoneigistes en hiver. Un gros merci à Luc pour les magnifiques photos du jour qui datent du 11 août 2021.

Le pont de la Coulée-Carrier peint sur son propre lambris


Il y a un peu plus de 2 ans, Simon avait récupéré un morceau de lambris sur le site du pont de la Coulée-Carier, une structure disparue en 2007. Après tout ce temps passé au sol, le morceau n’était pas en bonne condition et il a fallu le faire sécher et le vernir avant que l’artiste Martine Beaupré ne réalise son oeuvre directement sur le bout de bois. Tout comme les précédentes, cette peinture est saisissante et le résultat est très réussi. Merci à Simon pour sa collaboration au billet du jour. Il peut être bien fier de ce nouvel ajout à sa collection.

De Beaupré à Baie-Saint-Paul

Photo : J. W. Michaud 1954. Source : BAnQ E6,S7,SS1,P98651

L’arrivée du long week-end vient avec une belle surprise, soit un texte tout frais signé par notre cher ami Gaétan Forest. On s’intéresse cette fois à la construction de la route reliant Beaupré à Baie Saint-Paul, laquelle traverse la fameuse rivière Sainte-Anne. En plus de retrouver des personnages rencontrés précédemment, comme Joseph-Narcisse Gastonguay et Georges Barrette, l’article nous fait découvrir le pont Rouge de St-Ferréol tout en donnant plus de précisions sur la ferme Town intermédiaire. Un immense merci à Gaétan qui accepte de partager ses captivants textes sur ce site, pour le plus grand plaisir des amateurs de ponts couverts. Bonne lecture et bonne fête du travail!

De Beaupré à Baie-Saint-Paul

La rivière Sainte-Anne coule dans un relief modelé par le retrait progressif de la mer de Champlain après la dernière glaciation. Tel un gigantesque escalier, une suite de terrasses impose à la rivière un parcours mouvementé, depuis le piémont laurentien jusqu’à la plaine du littoral du fleuve Saint-Laurent. Les autochtones avaient donné à cette rivière le nom Mestachibo en raison des nombreuses chutes disséminées le long de son parcours. On la connaissait sous le nom de « Grande Rivière » depuis le début de la colonie. Plus tard on la nomma officiellement la rivière Sainte-Anne-du-Nord, mais le passage du temps a favorisé l’usage de la forme abrégée. Les ponts et les routes faisant l’objet de ce compte-rendu sont situés dans les derniers 18 kilomètres de son parcours au cœur des municipalités de Saint-Ferréol-les-Neiges, Saint-Tite-des-Caps, Beaupré et Saint-Joachim. La municipalité de Beaupré porte un nom associé à la seigneurie de la Côte de Beaupré, dans laquelle elle se trouve et dont l’origine remonte au début de la colonie. Saint-Joachim fut le premier territoire à être colonisé dans les environs. C’était en 1626, soit au temps de Samuel de Champlain. 1

Lire la suite

Un saut au pont Taschereau

Stéphane & Étienne Juillet 2021

C’est au début de l’été que Stéphanne et Étienne ont fait une tournée des ponts couverts de l’Abitibi. Nos amis partagent avec nous quelques photos du pont Taschereau. Fermé à la circulation depuis déjà 12 ans, ce pont est laissé à lui-même depuis ce temps. Ce site est typique  de la colonisation de l’Abitibi. On retrouve à proximité du pont une maison de colon qui a su traverser le temps, tout comme le pont couvert. Le tablier du pont est endommagé, ainsi qu’une poutre dans la ferme, mais malgré tout il résiste. Techniquement, il est fermé mais pas encore officiellement désaffecté par le MTQ. Le cultivateur qui possède des champs de l’autre côté du pont utilise une structure en métal pour y accéder. L’endroit ferait très certainement une halte touristique bien accueillante. Merci à Stéphanne et Étienne pour les photos du jour.